J’ai des règles douloureuses et irrégulières… J’ai eu un rapport sexuel sans préservatif…  J’ai mal aux seins…  Je voudrais prendre la pilule …   J’ai mal quand je fais l’amour… , J’ai des pertes foncées et odorantes… , J’ai des démangeaisons…  Il y a mille et une raisons pour une première consultation gynéco..

Seulement voilà… Pour toi, c’est la première fois, et tu es un peu inquiète. Et les questions se bousculent dans ta tête : « Est-ce que je dois en parler mes parents ? » « Est-ce que j’y vais seule ou avec une copine ? » « Est-ce que je vais devoir me mettre toute nue ? » « Est-ce que ça fait mal ? » « Est-ce que je peux vraiment tout dire au gynécologue  ? Lui poser toutes les questions ? »

Ce n’est pas une leçon de morale !

Pas de stress ! Le/la médecin généraliste, gynécologue ou sage-femme n’est pas là pour te juger, mais pour trouver avec toi des solutions. Tu as eu un rapport sexuel et il y a un risque que tu sois enceinte ? Tu peux demander une prescription de contraception d’urgence. Tu pourras en profiter pour discuter avec lui/elle d’une contraception adaptée ! Tu es en couple et tu souhaites arrêter le préservatif ? Il/elle te prescrira des tests et des analyses pour dépister une éventuelle IST (infection sexuellement transmissible). Et puis, si tu sens que le « courant ne passe pas », que tu es gênée, que tu n’es pas en confiance, rien ne t’oblige à y revenir : tu peux aller voir quelqu’un d’autre. 

La première consultation : un dialogue ouvert

sexe_anatomy_rdv_gyneco

Comment se passe une première consultation ? Plus tu auras d’infos, plus tu seras détendue pour y aller. Le/la médecin généraliste, gynécologue ou la sage-femme commencera par te demander ce qui t’amène. N’hésite pas, tu peux tout lui dire, tout ce qui te tracasse, sans aucune gêne. Il/elle t’écoutera. Tu pourras parler de tout : de contraception , de tout ce qui concerne ton corps, des IST, de sexualité …
Et n’oublie pas : les professionnels de santé sont tenus au secret professionnel. Rien, strictement rien, ne sera répété à tes parents ou à qui que ce soit. Il/elle te posera aussi quelques questions. Rien de compliqué : quel âge tu as, quand tu as eu tes dernières règles , est-ce que tu suis déjà un traitement, est-ce qu’il y a des maladies dans ta famille …

D’ailleurs, ce serait bien que tu te renseignes sur les maladies des membres de ta famille. Par exemple, de savoir si, parmi tes parents proches, certains ont eu les artères bouchées au niveau du cœur ou du cerveau, ou des caillots dans les veines, ça peut  être utile. Ces maladies ont des noms « barbares » (infarctus , phlébite , embolie ...). Tu es forcément au courant, parce que ceux qui ont ces problèmes de santé sont souvent hospitalisés et ont des traitements de longue durée.

Si tu n’as pas de soucis de santé (pertes foncées et odorantes, démangeaisons, saignements hors de la période des règles , retard des règles , douleurs aux seins …), que tu es venue, par exemple, juste pour te faire prescrire un moyen de contraception , il/elle ne t’examinera pas. Tu n’es pas obligée de tout lui dire de tes pratiques sexuelles , mais plus le professionnel a d’infos, plus ses diagnostics sont précis, meilleurs sont ses conseils. Un exemple : tu as des relations homosexuelles ? Il/elle ne te parlera pas forcément de contraception , mais pourra te conseiller des dépistages ou des vaccins adaptés.

Un examen pas forcément agréable, mais pas douloureux non plus !

En revanche, si tu as des symptômes gênants, si le médecin ou la sage-femme pense que c’est nécessaire, il/elle devra t’examiner. Pas de panique ! Tu n’as aucune envie de te mettre toute nue ? Ce n’est pas nécessaire. Pour l’examen des seins, tu pourras garder ton tee-shirt et juste le soulever. Pour celui de tes organes génitaux , tu devras quand même retirer ton slip. Tu peux demander à être recouverte par un petit drap si tu n’es pas à l’aise.
La position n’est pas des plus agréables : allongée sur la table d’examen, tu as les pieds en l’air, posés sur des étriers. Le médecin ou la sage-femme introduit deux doigts dans le vagin pour examiner l’utérus et les ovaires . Il/elle peut aussi utiliser un spéculum, un petit appareil qui sert à maintenir écartées les parois du vagin , pour voir le col de l’utérus . Même si tout ça te semble difficile à vivre, sache que cet examen, s’il est fait en douceur, n’est vraiment pas douloureux. Et il existe plusieurs tailles de spéculum, alors n’hésite pas à en demander un plus petit. L’important est que tu sois à l’aise !

Pour plus d’information, tu peux lire la brochure « La première consultation gynécologique ».

 

Article mis à jour le : 07/11/2012

Envoyer Imprimer

Laisse ton commentaire

16 commentaires

06/08/2017 14:59

Clojar

Bonjour,
En tant que ancien professeur d'Eps a l'Education Nationale, je peux te dire que tu n'es pas obligé de participer au cours de natation lorsque tu as tes règles. Il suffit que un de tes parents l'écrire sur ton carnet de correspondance que tu montreras à ton professeur avant le cours pour qu'il t'en dispense. Et tu peux faire cela chaque mois. Cela te dispense donc de mettre un tampon trop jeune voir pas du tout puisqu'il existe des coupes menstruelles qui sont sans danger. Pour le tampon ce n'est pas sans danger.

Répondre Écrire un commentaire

30/07/2017 13:25

Lilif

Bonjour j'ai 13 ans et j'ai eu mes règles fin juin sauf que début septembre je commence la natation et je ne sait pas mettre de tampon et je ne suis pas réglée. J'ai peur de se qui peut m'arriver que dois je faire ???

Répondre Écrire un commentaire

Nicolas d'

Bonjour,
C'est peut-être le bon moment de prendre un rendez-vous gynécologique (le premier ?). Le professionnel (médecin, gynécologue ou sage-femme) que tu rencontreras pourra répondre à toutes tes question et te donner des solutions. Tu peux obtenir une consultation gratuite et anonyme dans un centre du planning familial. Tu trouveras plus d'informations sur http://www.onsexprime.fr/Sexe-anatomy/Le-sexe-des-filles/Premier-rendez-vous-gynecologique ;)

Écrire un commentaire

30/03/2017 14:14

Nicolas DUTRIAUX

Je suis sage-femme et je participe à la rédaction du site choisirsacontraception.fr.
Les sages-femmes sont citées das certaines pages du site onsexprime (comme sur la page "à qui parler de sexualité ?"... Mais sur cette page : première consultation gynecologique... les sages-femmes ont été oubliées...
Elles peuvent également recevoir la jeune fille / le couple pour toutes les questions et les prescriptions nécessaires tant en ce qui concerne la contraception que le dépistage des infections sexuellement transmissibles.

Répondre Écrire un commentaire

Nicolas d'

Dans chaque paragraphe nous indiquons "Le/la médecin généraliste, gynécologue ou sage-femme" ou "Le médecin ou la sage-femme" ;)

Écrire un commentaire

08/03/2017 13:38

JessDu06

Bonjour, Je n'est que 12 ans et j'ai eu mes règles il n'y as pas si longtemps que sa et je voudrais savoir après combien demois les seins poussent-il ? Merci d'avance

Répondre Écrire un commentaire

Nicolas d'

Bonjour, les seins peuvent commencer à augmenter de volume deux ou trois ans avant les règles. La puberté se manifeste à des moments différents, selon les personnes. À chacun son rythme ;)

Écrire un commentaire

27/12/2016 00:16

Carlie

J'ai 15 ans et j'ai peur de jouir devant mon copin est ce que c'est normal

Répondre Écrire un commentaire

Nicolas d'

C'est dommage que tu ais peur quand tu pourrais prendre du plaisir. Est-ce ton copain qui te fait peur ? Arrive-tu à jouir quand il n'est pas là ?

Écrire un commentaire

12/11/2016 11:33

Jade0839

Merci beaucoup Nicolas, mais je pense que c'est le fait de me montrer à quelqu'un qui me fait peur, mais je verrai ! Encore Merci et votre site est génial !!

Répondre Écrire un commentaire

Nicolas d'

Merci ;)

Écrire un commentaire