L’orientation affective et sexuelle, c’est le désir affectif et sexuel, l’attirance pour des personnes du même sexe que soi (homosexualité), du sexe opposé  (hétérosexualité) ou pour les deux sexes (bisexualité). Pour certain-e-s, cette préférence est tout de suite très affirmée. Elle s’impose comme une évidence. Pour d’autres, elle est moins immédiate, plus changeante.

Les questionnements de l’adolescence

On se connaît depuis la maternelle, on a toujours été ami-e-s. Tout d’un coup, on est attiré-e-s l’un-e par l’autre. Il nous est même arrivé de nous embrasser, de nous caresser. Est-ce que ça veut dire qu’on est homosexuel-le -s ? Peut-être. Peut-être pas.
À l’adolescence, notre vie affective et sexuelle subit de profonds bouleversements. C’est une période d’évolution très intense, où l’on ne comprend pas forcement toujours et très bien ce qui se passe en nous. Une attirance soudaine pour quelqu’un du même sexe, c’est peut-être une « étape » de cette évolution. Elle peut correspondre à une réelle préférence homosexuelle, à une orientation affective et sexuelle. Ou au contraire, c’est une attirance temporaire, et on passe à autre chose. 

Nos préférences peuvent évoluer

On ne se déclare pas un beau matin homosexuel-le ou hétérosexuel-le. Ce n’est pas un choix qu’on fait. Cette orientation se construit en nous, sans que nous en ayons forcément conscience. Elle finit par s’imposer à nous. Alors, pas de culpabilité. Et puis, une orientation affective et sexuelle, ça peut évoluer. On n’est pas enfermé-e-s toute sa vie dans une case « homo », « hétéro » ou « bi ». Il arrive que des personnes hétéros, mariées, qui ont des enfants, changent d’orientation sexuelle, à 40 ou 50 ans. Et vice versa.

Suis-je normal- e ?

Beaucoup de personnes qui sentent en elles une attirance pour le même sexe ou pour les deux sexes à la fois se posent la question : est-ce que je suis normal-e ?
On est élevé dans une société où quand on parle ou qu’on montre un couple, il s’agit d’un couple hétérosexuel. Du coup, la publicité, les films, nos repères familiaux et historiques, nous donnent l’impression qu’être normal-e, c’est forcement être hétéro. D’ailleurs, on part toujours du principe que les autres sont hétéros : quand Tata Martine te demande si t’as un copain ou une copine, c’est toujours à quelqu’un de l’autre sexe qu’elle pense !

Alors quand on est homosexuel-le ou bisexuel-le, et qu’on ne rentre pas dans la case, on peut se sentir en décalage et en souffrir.
Il existe des lieux d’écoute où on peut en parler comme la Ligne Azur, par exemple qui permet de bénéficier d’une aide à distance anonyme et gratuite. Tu peux l’appeler au 0 810 20 30 40, 7 j/7 de 8 h à 23 h. ou aller sur le site de l’association.

Article mis à jour le : 04/2016

Envoyer Imprimer

Laisse ton commentaire

45 commentaires

02/12/2017 14:52

Ambre

je suis bi et j'ai peur de les dire à mes parents,ma grand-mères et mes amies le savent mais se moque de moi en diasnt avec qu'elle fille je devrais sortir dans ma classe c'est très genant du coup jj'ai peur de le dire surtout devant mon père,comment je peux faire pour lui annoncer??

Répondre Écrire un commentaire

Nicolas d'

D'abord, dis à tes amies que leurs moqueries te blessent ou que tu ne les apprécies pas. Elles devraient arrêter si elles te respectent. Après, si tu as envie de partager ton orientation sexuelle, fais-le uniquement si tu en as envie. Rien ne t'y oblige ! Si toutefois tu as envie d'en parler, trouve un moment calme et fais-le quand tu es à l'aise. Lis plus de conseils sur http://www.onsexprime.fr/Sexe-egalite/Homo-hetero-bi-egalite-des-orientations-sexuelles/Faire-accepter-son-orientation
Si tu veux en discuter avec des personnes qui ne te jugeront pas avant de le faire, n'hésite pas à appeler l'équipe de Ligne Azur https://www.ligneazur.org/ ;)

Écrire un commentaire

22/10/2017 00:32

kim

Je suis bisexuelle, je l'ai toujours su, j'ai bientôt seize ans et mon père est homophobe. J'ai déjà eu deux petites amies et ça s'est mal finit parce que je ne pouvais pas assumer publiquement qu'on était en couple parce que si mon père l'apprenait il deviendrai fou et peut être même violet. Je me sens prête à come-out mais j'ai peur de sa réactions. Qu'est-ce que je devrais faire..?

Répondre Écrire un commentaire

Nicolas d'

Parles-en d'abord à des personnes de confiance. Tu n'es peut-être pas complètement prête à partager cette chose intime avec ton père. N'hésite pas à en discuter avec un professionnel de la Ligne Azur http://www.ligneazur.org/contact/ pour obtenir des conseils.

Écrire un commentaire

11/10/2017 13:00

anonymemthxl

merci beaucoup!

Répondre Écrire un commentaire

10/10/2017 18:39

anonymemthxl

Salut!j'ai 12 ans et j'aimerais bien pouvoir parler des ma bisexualité a mais parents ou autre membre de la famille
ps:désoler si il y'a des fautes d'orthographe

Répondre Écrire un commentaire

Nicolas d'

Bonjour,
Tu le fais uniquement si tu en a envie et si tu te sens prêt à en parler librement. Lis nos conseils sur http://www.onsexprime.fr/Sexe-egalite/Homo-hetero-bi-egalite-des-orientations-sexuelles/Faire-accepter-son-orientation
N'hésite pas à appeler l'équipe de la Ligne Azur au 0 810 20 30 40 pour en discuter ;)

Écrire un commentaire

07/10/2017 19:14

ange de la somme

bonsoir
comment je peux faire pour dire a mes collègues que je suis homo et que les hommes ne m intéresse pas car je vie mal cette situation
et je suis stagiaire en sécurité aidez moi

Répondre Écrire un commentaire

Nicolas d'

Bonsoir,
Tu le fais uniquement si tu as vraiment envie de le faire. Tu peux commencer à en parler avec des personnes de confiance. Si tu penses rencontrer des problèmes avec tes collègues, tu peux appeler la Ligne Azur au 0 810 20 30 40
(7 j/7 de 8 h à 23 h) ou consulter https://www.ligneazur.org/

Écrire un commentaire

25/09/2017 10:48

makigami

On oublie très souvent les asexuels (qui n'éprouvent pas de désir sexuel) ... c'est assez dur de l'être dans un monde qui encourage au sexe et stigmatise ceux qui ne "baisent" pas...

Répondre Écrire un commentaire