La contraceptionparfaite, sans aucune contrainte, qui peut être prise par toutes les femmes sans exception, ça n’existe pas ! La contraception, c’est un choix personnel qu’on peut faire en fonction de ses attentes, de ses habitudes de vie, sa situation amoureuse, de ses contraintes… Qui peuvent d’ailleurs changer au fil du temps. Pour être aidé-e dans ce choix, les professionnels de santé sont bien sûr là : médecin généraliste, gynécologue, sage-femme et même le pharmacien ou l’infirmière scolaire pourront te conseiller et te guider.

Des méthodes de contraception, il y en a beaucoup ! La plupart des gens ne connaissent que le préservatif, la piluleet le stérilet. Alors, allons-y, citons-les. Pilules (combinées ou progestatives). Le patch: à coller sur la peau pendant trois semaines sur quatre (un par semaine). L’implant: inséré sous la peau du bras, efficace 3 ans. L’anneau vaginal: à placer soi-même (à garder 3 semaines, mais protège pendant 4 semaines). Le DIU (dispositif intra-utérin, qu’on appelait auparavant « stérilet ») : au cuivre ou aux hormones, il peut rester en place de 3 à 8 ans. Préservatif masculin, à dérouler sur le sexe en érection. Préservatif féminin, à insérer dans le vagin, même plusieurs heures avant le rapport. Tu auras l’embarras du choix. Pour en savoir plus : consulte le site choisirsacontraception.fr, tu trouveras notamment un tableau qui récapitule toutes les méthodes, avec des informations sur leurs prix et où les trouver.

Comment choisir la tienne ?

Pour faire son choix, mieux vaut être aidé-e. Tu peux en parler avec un-e professionnel-le de santé : médecin généraliste, gynécologue, sage-femme. Tu peux consulter ces professionnels en cabinet ou gratuitement dans un Centre de planning et d’éducation familiale (CPEF). Il/elle commencera par te poser des questions sur ton âge, est-ce que tu fumes, est-ce que tu es en couple, est-ce que tu as déjà une contraception et si oui, est-ce que tu en es satisfaite ?... En fonction de tes réponses, il/elle te proposera la méthode qui sera la mieux adaptée pour toi. Tu peux aussi avoir déjà une bonne idée de la contraceptionqui te conviendrait. Dans ce cas, n’hésite pas à le dire. Ton interlocuteur-trice t’en présentera les avantages et inconvénients et vérifiera qu’il n’y a pas de contre-indications pour toi. Il/elle te fera ensuite, le cas échéant, une ordonnance pour que tu puisses récupérer ta contraception en pharmacie. Attention, toutes ne sont pas remboursées par l'Assurance maladie. Pour tout savoir sur la contraception, consulte le site choisirsacontraception.fr.

Juste, un truc : avoir une contraception , ça ne protège pas des infections sexuellement transmissibles (IST). Il faut continuer à utiliser, en plus, un préservatif masculin ou féminin. Ça s’appelle la double protection.

 

Article mis à jour le : 04/2017

Envoyer Imprimer

Laisse ton commentaire

32 commentaires

19/10/2017 19:35

florinda

En général, aux jeunes filles, on leur propose la pilule en dehors du préservatif car c'est la méthode la moins risquée ( moins de risque de grossesse et pas de risque ni d'infection ni de perforation comme avec un stérilet ). On conserve ses règles qui reviennent la semaine où on ne prend pas la pilule. Par contre, il faut bien prendre sa pilule toujours à la même heure surtout si elle est micro dosée pour ne pas avoir de saignements. En cas d'oubli une seule fois, il faut prendre le préservatif car on n'est plus complètement protégé, continuer de prendre le rester des comprimés normalement. Après une semaine d'arrêt des comprimés, quand on reprend ses comprimés, on peut de nouveau ne plus utiliser le préservatif.

Répondre Écrire un commentaire

Nicolas d'

Et pour savoir quoi faire en fonction de sa pilule, rendez-vous sur http://www.choisirsacontraception.fr/urgences/en-cas-d-oubli-de-pilule/21-adepal.htm ;)

Écrire un commentaire

19/10/2017 19:26

florinda

Le DIU est plutôt à déconseiller avant le premier enfant car il peut provoquer des infections ou des perforations et endommager l'utérus c'est pour cela qu'il est déconseillé par la plupart des bons génycologues

Répondre Écrire un commentaire

Nicolas d'

Il peut être prescrit par des médecins avant le premier enfant sans danger si les contre-indications sont respectées. Ainsi ne doivent pas utiliser un DIU au cuivre :
- Les femmes ayant une malformation de l'utérus (ce qui est rare) ou un gros fibrome : le DIU ne pourra pas être inséré ; celles dont le col (orifice) de l'utérus est trop large en raison d'accouchements multiples ou difficiles (le DIU risque d'être expulsé).
- Les femmes ayant un cancer du col de l'utérus ou de l'endomètre (avant traitement).
- Les femmes porteuses d'une IST (mais le DIU peut être inséré une fois que l'IST a été traitée et a guéri depuis plus de 3 mois).
- Les femmes ayant une infection génitale haute (de l'utérus ou des trompes) en cours, récidivante, ou datant de moins de 3 mois.
- Les femmes ayant des saignements vaginaux inexpliqués.
- Les femmes venant d'accoucher (il faut attendre entre 48 heures et 4 semaines après l'accouchement).
- Les femmes ayant eu une infection après accouchement ou après avortement il y a moins de 3 mois.
- Les femmes ayant eu une tuberculose génitale.

Et pour le DIU hormonal les contre-indications sont les mêmes que pour le DIU au cuivre mais il faut y ajouter les contre-indications liées à la présence de l'hormone : ne pourront pas en bénéficier les personnes qui ont une phlébite, embolie pulmonaire, cancer du sein, de l'endomètre ou de l'ovaire, tumeur (bénigne ou maligne) du foie, maladie aigue du foie (hépatite virale aigue).

Écrire un commentaire

27/08/2017 13:50

bonsoiiiir

oui bien sure ça suffit largement, peut être un peu de lubrifiant si sa ne passe pas du premier coup ça évitera que sa craque.

Répondre Écrire un commentaire

13/08/2017 01:06

merry

bonjour,
j'ai 18 ans et mon copain aussi, nous sommes tous les deux vierges. Je ne prends pas la pilule et je ne pense pas avoir le temps de la prendre avant notre première fois, à mon avis ca ne va pas tarder. Est ce que le préservatif masculin peut suffir pour la première fois ? Merci d'avance

Répondre Écrire un commentaire

Nicolas d'

Bonjour,
S'il est bien utilisé, le préservatif vous protégera des IST (même vierge le risque existe) et d'une grossesse non prévue.
Voici nos conseils pour utiliser au mieux le préservatif (masculin ou féminin) http://www.onsexprime.fr/Sexe-sante/Tout-sur-le-VIH-et-les-IST/Le-preservatif#tool

Écrire un commentaire

09/08/2017 21:36

Vavelle

Bonjour ,

Je suis allé aujourd'hui au planning et on m'a dit que j'avais pas le droit d'avoir un DIU en cuivre à mon âge (18ans). Je n'avais pas vu cela sur les sites d'infos comme "choisir sa contraception". Est-ce normal ? Ca me fait bizarre... (Parce que je n'ai pas d'autres contre-indications)

Répondre Écrire un commentaire

Nicolas d'

Bonjour,
En France et en l'absence de contre-indications médicales, il n'y a aucune restriction liée à l'âge pour la pose d'un DIU au cuivre.
Nous te conseillons de prendre un autre avis médical, par exemple auprès d'une sage-femme libérale ou d'un gynécologue. Tu peux également avoir un conseil plus précis et même des adresses près de chez toi en téléphonant au 0800 08 11 11, appel anonyme et gratuit, le lundi de 9h à 22h et du mardi au samedi de 9h à 20h.

Écrire un commentaire

13/06/2017 16:34

MissFlo

Bonjour,
Cela va faire bientôt deux ans que nous sommes en couple mon petit ami et moi, et un peu plus d'un an que nous avons des relations sexuelles (toujours protégées avec préservatifs). Je vais commencer à prendre la pillule, et je voulais savoir s'il était indispensable de faire un test de dépistage (étant donné que nous étions tous les deux vierges avant de sortir ensemble), et quels sont les risques si on ne le fait pas ?
Merci d'avance !

Répondre Écrire un commentaire

Nicolas d'

Bonjour,
Oui, il vaut mieux faire les tests avant d'arrêter le préservatif. Voici nos conseils pour une transition sans soucis http://www.onsexprime.fr/Sexe-sante/La-contraception-fais-ton-choix/La-double-protection

Écrire un commentaire