Savoir si on a une IST : se faire dépister

Le dépistage des IST permet de savoir si on est porteur ou pas du VIH/sida, des chlamydiæ ou d’une autre infection sexuellement transmissible (IST). Le savoir, c’est important car ça permet de démarrer, le cas échéant, rapidement les traitements, de se soigner et de ne pas contaminer d’autres personnes.

Il y a beaucoup de situations au cours de la vie qui justifient de faire un dépistage des IST : un rapport non protégé, un accident de préservatif mais aussi des moments qui ne sont pas liés à une situation à risque. Par exemple : si tu changes de partenaire, si tu te mets en couple et que vous souhaitez arrêter le préservatif… Dans tous les cas, en parler avec un médecin c’est toujours une bonne idée.

sexe_sante_depistage

Dépistage, mode d’emploi

 Pour se faire dépister , la plupart du temps, une simple prise de sang suffit. Mais pour certaines IST, un prélèvement au niveau des parties génitales, dans les urines ou encore au niveau de la gorge peut être nécessaire. Pas de panique ! Ce prélèvement ne fait pas mal. Il se fait à l’aide d’une sorte de coton tige et surtout il est pratiqué par des professionnels qui ont l’habitude de le faire et sauront te rassurer et te mettre à l’aise.

 * Attention les filles, le prélèvement n’a rien à voir avec le frottis , qui ne dépiste, lui, que les papillomavirus , responsables du cancer du col de l’utérus

Comment je me fais dépister ?

Si tu as eu un rapport non protégé – fellation ou cunnilingus compris – ou si le préservatif s’est déchiré, pense  à faire un test de dépistage . Si tu ne sais pas où aller ou comment faire, adresse-toi à un médecin (tu peux en trouver dans les CPEF ou dans les CeGIDD / centres de dépistage ) à un pharmacien, à une sage-femme , à l’infirmière scolaire. Tu peux aussi appeler Sida info Service.  Ils t’indiqueront la marche à suivre et les lieux où tu peux te rendre pour faire ton test. Juste un truc : il n’y a aucune honte à avoir chopé une IST, personne ne te jugera.

 - Pour le VIH/sida, il peut être détecté dès 15 jours après le rapport non protégé avec une prise de sang. Si le résultat est négatif (c’est-à-dire qu’il n’y a pas pour l’instant de trace du VIH/sida), tu devras faire un autre test au bout de six semaines. Tu sauras alors avec certitude si tu as été contaminé-e ou pas.

 - Pour les autres IST, elles peuvent être détectées rapidement même sans signe d’apparition. Bien sûr, si ça te gratte, si ça te brûle ou si tu as d’autres signes… fais un test rapidement. Cela te permettra de te soigner.

Des centres de dépistage  gratuit et anonyme

Pour faire un test de dépistage , il existe des centres gratuits, les CeGIDD (Centres Gatuits d’information, de dépistage et de diagnostic). Dans ces centres (mais aussi dans certains Centres de planification et d’éducation familiale – CPEF), pas besoin d’ordonnance et tout est anonyme et confidentiel. Sur www.sida-info-service.org, tu trouveras l’adresse du lieu de dépistage le plus proche de chez toi. Tu peux aussi effectuer les tests de dépistage avec une ordonnance en laboratoire d’analyse. 

quiz

Article mis à jour le : 04/2016

Envoyer Imprimer

Laisse ton commentaire

7 commentaires

14/01/2017 14:22

une personne

Bonjour, je voulais savoir à partir de quel âge on peut faire un dépistage et faut t'il déjà avoir éjaculé.

Répondre Écrire un commentaire

Nicolas d'

Bonjour,
Tu peux faire un dépistage à n'importe quel âge même si tu n'as jamais éjaculé.

Écrire un commentaire

11/11/2016 00:45

Manon

Est-ce qu'il est utile / obligatoire / conseillé de se dépister même si il n'y a jamais eu rapport sexuel ? Ou juste pénétration vaginale ou anale ?

Répondre Écrire un commentaire

Nicolas d'

Il est utile de faire un test de dépistage même s'il n'y a jamais eu de rapport sexuel, surtout si vous envisagez de ne pas utiliser de préservatif.
Si tu veux réduire au minimum le risque d'attraper une IST avec une méthode plus efficace, utilise un préservatif ;)

Écrire un commentaire

08/07/2014 22:50

Nicolas d'

@ Cailloux : n'hésites pas à contacter Sida Info Service pour trouver une solution.
Merci à tous pour votre aide ;)

Répondre Écrire un commentaire

08/07/2014 11:10

Adler75

Bonjour Cailloux,
La situation que vous décrivez n’est pas normale. Qu’une infirmière vous « envoie chier » –pour reprendre vos termes – alors que vous êtes dans l’attente d’un résultat de dépistage, ce n’est faire ni preuve de tact ni de professionnalisme. Je vous invite à contacter par courrier postal ou par mail la direction de ce CDAG pour décrire la situation que vous avez vécue. Si d’autres témoignages ont été ou seront envoyés, cela permettra d’exercer un rappel à l’ordre à cette infirmière. Je vous parle d’expérience car j’ai moi-même été victime d’une attitude discriminatoire dans un CDAG parisien. Grâce à mon témoignage, le médecin concerné a été sanctionné.

Répondre Écrire un commentaire

08/07/2014 10:23

Clotilde pour Sida Info Service

Bonjour Cailloux,
Il est important que tu puisses connaître le résultat du test que tu as passé. Toutefois, si c’est trop difficile de retourner dans ce CDAG, il faut le faire ailleurs.
N’hésite pas à contacter Sida Info Service pour échanger avec un/une écoutant-e et essayer de trouver des solutions :
Par téléphone au 0 800 840 800, par mail http://www.sida-info-service.org/poser-une-question-par-mail/ ou via le Live Chat http://www.sida-info-service.org/?Chattez-avec-Sida-Info-Service
Clotilde pour Sida Info Service.

Répondre Écrire un commentaire

06/07/2014 12:47

Bearparis

Bonjour Cailloux,
Il semble que tu aies du mal à récupérer ton résultat de test dans le "CDAG le plus proche de chez( toi)"... Ce serait quand même ballot de tout recommencer ailleur non?
En principe, ce sont des médecins qui remettent les résultats dans les CDAG. On ne peut que t'encourager à insister pour avoir accés à ce médecin (et à ton résultat!!). Ce sera aussi l'occasion de lui parler de l'accueil chaleureux que propose ce CDAG ! :)
Bon courage!

Répondre Écrire un commentaire