Live Onsexprime, le replay !

Live On SexPrime : “La 1ère fois”, Présenté par Eric et Emilie.

EMILIE : Bonsoir à tous et bienvenue sur en direct sur Dailymotion on est ensemble pendant une heure pour le grand live Onsexprime ! avec Eric, comment ça va ?

ERIC : ça va Emilie et toi ? ça va on est content d’être là, on est très content, on est en direct,

EMILIE : Pour se présenter très vite, je pense que ça saute aux yeux, avec ERic on est jumeaux

ERIC : rire, oui ça se voit, nan nan mais EMILIE arrête, ça se voit pas, nan nan, en tout cas une chose est sure c’est qu’on est ensemble pour la 1ere fois ce soir

EMILIE : on va est ensemble pour la 1ere fois ici, et on va parler de la première fois qu’on a fait l’amour mon grand,

ERIC : ah ouai toi t’es comme ça t’es directe, cash cash elle est directe,

EMILIE : calme toi très vite, pas le 1ère foi qu’on a fait l’amour par ce que ça n’arrivera pas

je suis désolée de te décevoir,

ERIC : ok, ok,
 
EMILIE : bon peut etre à la fin, ok,
en tout cas est-ce que tu te rappelles toi de cette 1ère fois ?comment tu te sentais ?

ERIC : ma 1ere fois franchement j’étais super excité, et à la fois, j ‘étais un peu timide, j’avais peur d’éjaculer trop vite

EMILIE :oh pauvre bichon, en même temps je pense que c est l’angoisse de beaucoup de garçon, on va en parler au cours de cette émission, si vous avez des questions, ça rigole, ça commence à peine !

Dans angoisse, des questions dans le public, on est là pour répondre à tout ça, ça se passe sur twitter, sur facebook, hashtag onsexprime, on compte sur vous,

ERIC : exactement, on essaie de mettre ce hashtag en TT

EMILIE : cet hashtag

ERIC :oui exactement, cet hashtag en TT, voilà vraiment on tweet on tweet, dites à vos amis, c’est là, c’est en directe que ça se passe sur dailymotion

Et d’ailleurs, on est pas seul ce soir, pour répondre à toutes vos questions, voilà il sont là, ils sont tout beau, on a : la benjamine du groupe : salut GLORIA ! t’as quel âge GLORIA ?

GLORIA : euh j’ai 15 ans

ERIC : 15 Ans, GLORIA qui fait des vidéos (rires dans la salle), alors quoi, qu’est ce que j’ai dit ?

EMILIE : c’est lui il se marre à chaque fois,

ERIC : on va te présenter juste après, alors :

GLORIA : Bonsoir je m’appelle Gloria, j’ai 15 ans, je suis l’intermédiaire entre vous et tout le public ici

ERIC : ah la classe, donc tu vas être là et tout … ERIC : heyyyy, elle fait même le micro main et tout !

GLORIA : voilà c est ça

EMILIE : ils ont gagner leur place pour être ici donc on compte sur vous pour poser vos questions,

ERIC : alors, alors c’est mon cousin, il a la même coupe que moi, c’est bien sur TONIO

ERIC : ça va t’as la forme ? la pêche ?

TONIO : ça va ça va

ERIC : la classe, t-shirt moulant et tout, la classe, tu reviens d’une boulangerie

EMILIE : on va rappeler quand même qu’il il a failli ne jamais arriver ce garçon

ERIC : c ‘est ç a c’est ce qu’on nous a dit, alors visiblement tu t’es trompé de jour ?

TONIO: oui j’ai cru que c’était demain

EMILIE : demain tu te serais senti seul je te cache pas, voilà

ERIC : mais c est pas grave c est pas grave, alors

EMILIE : il y a en un qui est venu en avant, tout brushing et chaussures lassées, je pense que c’est un peu le beau gosse on peut dire, désolée Aziatomik, assume !

AZIATOMIK : merci

ERIC : et en plus il a même pas de bouton là, la classe

JEREM : il a étalé du sperme

ERIC : monsieur on vous a pas encore présenté, on est une émission familiale, avec des enfants, très bien

EMILIE : il faut présenter SALOMÉ,

ERIC : alors pour moi c’est un Shime, respire respire, j’adore,

EMILIE : je vous cache pas qu’il est un peu amoureux

ERIC ; j’adore, applaudissement pour SALOMÉ mesdames, messieurs

Vineuse, elle est vineuse, vineuse

EMILIE : et elle est très jolie, on peut le dire

SALOMÉ : merci

Le vilain garçon qui est à ma gauche et qui ne raconte que des bêtises,

JEREM : bonjour dit toujours des vérités

EMILIE : oui pas sure on redemandera à quelqu’un tout à l’heure, JEREM STAR on peut l’applaudir

JEREM : j’allais m’applaudir moi même,

SALOMÉ : écoute faut bien, hein…

ERIC : et on a notre grande soeur, elle est là, elle nous donne des conseils, toujours de bons conseils, et pour voir vous pouvez la suivre, c’est biensur notre belle et ravissante Léa qu’on peut applaudir bien fort

LEA : bonsoir

ERIC : LEA qui va nous apporter, des questions, des réponses, des réponses
 
LEA : j’espère en tout cas je suis ravie d’être là ce soir
 
ERIC :merci
 
 
Emilie : et alors il y a aussi, alors je vous adore tous mais il y en a un que j’aime beaucoup, mon petit protégé à moi : Professeur Teub,

Alors professeur TEUB qui est il ? notre expert du sexe …

Professeur Teub : Bonjour tout le monde! Oui expert de onsexprime, d’ailleurs je préférerais qu'on m'appelle Mister Onsexprime.

Emilie, : alors voyez le truc c’est qu’on vous demande pas votre avis donc on vous appelle professeur TEUB

Eric : eh professeur TEUB pourquoi on vous voit pas, pourquoi vous êtes pas avec nous ?

Emilie : bah alors si tu veux, vu le surnom je préfère qu’on vous voit pas,

ERIC : ah d’accord si tu le dis,

EMILIE : je dis ça je dis rien, en revanche vous pouvez réagir si jamais ça part un petit trop en live, qu’on dit des bêtises, d’ailleurs vous allez peut être réagir la 1ere question :

première question d’un jeune homme, alors je vais te laisser la lire

ERIC :donne moi l’ipad, alors li’ipad, la 1ère question : c’est une question de Julien qui nous la pose : « Est-ce que respirer à fond pendant l’acte, ça peut éviter de venir trop vite la première fois ? »Très bonne question Julien

EMILIE : c ‘est vrai

ERIC : Quelqu’un pour y répondre ? éventuellement TONIO

: ça commence fort, je te laisse la lire parce que tu vas te sentir concerné ...

TONIO: bah écoute, euh, nan, ça change rien, souffler ça change rien du tout, si il veut souffler il souffle mais ça change rien du tout

ERIC : souffler, d’accord très bien, AZIATOMIK :

AZIATOMIK: ça sert strictement à rien,

EMILIE : ça peut détendre quand même non ?! faut respirer

AZIATOMIK : c’est pas la respiration qui, mais bon c est sur que s’il tape l’hapné,

EMILIE : LEA par exemple, est ce que tu as eu des trucs chelou, des monsieurs qui respiraient comme des animaux peut être ?

LEA : nan nan pas du tout mais t’as eu des trucs chelou ? na n vraiment pas mais respirer est vital dans n’importe quelle situation et celle-ci n’y échappe pas

EMILIE : professeur TEUB on va vous demander des conseils, est ce qu’il faut bien respirer ? est ce que c est comme ça un petit moyen pour se détendre ?
 
Professeur TEUB : alors la dessus, chacun sportif ou pas gérera avec sa respiration, des coureurs de fond ou des sprinters, à eux de gérer, il n’y a pas spécifiquement de conseil la dessus, faites ce que vous sentez bien pour vous et pour votre effort

EMILIE : les sprinters respirez quand même, c’est un petit conseil personnel

ERIC : d’ailleurs moi ce que je propose c’est de respirer à fond pour tenir par ce qu’il nous reste encore une heure d’émission quand même, allez hop, trois on se détend allez-y (souffle !) , oh eh, on est pas bien là ?! ok très bien on vient de me dire qu’on a une 2ème question, c ‘est Estelle 17 ans qui nous demande : « ça fait mal la 1ere fois ? »Alors est ce que ça fait mal la 1ere fois, je vais demander à

EMILIE : j’adore par ce que tu laisses du suspens ! ils sont tous comme ça !

ERIC : allez je vais demander à la grande sœur LEA
 
LEA : je pense que c’est une question qui n’a pas qu’une seule réponse, il y a en qui ont mal, d’autres non mais après je pense pas que
 
EMILIE : nan mais toi par exemple Salomé, est ce que ta 1ere fois s’est bien passée ? est ce que t’étais dans de bonnes conditions, est ce que t’as pas eu mal ?
SALOM2 : Oui, c’était dans de bonnes conditions, après, c’est possible d’avoir mal mais c’est pas pour ç a que ça s’est bien passé je pense, donc c est pas inquiétant spécialement, après il y en a qui saigne, d’autres pas, il y en a qui ont mal d’autres non, après je lui souhaite de pas avoir mal et de pas saigner mais euh
 
ERIC : peut être professeur TEUB vous pouvez nous ajouter quelque chose ?
 
EMILIE : il s’est évanoui !
 
Professeur TEUB : je suis là je suis là ! je n’ai rien à ajouter par rapport à ce qu’a dit Salomé, certains vont saigner d’autres pas, conseil numero 1 : se détendre, plus on est détendu moins on aura mal, si on est très très stressé là on risque d’avoir mal
 
EMILIE, 2è question , question fabuleuse de MYA qui vient d’arriver :
 
- MYA : Est-ce qu’il faut se déshabiller complétement la 1ère fois?
 
LEA : j’ai une anecdote !
 
ERIC : attention LEA a une anecdote !
 
LEA : j’ai une anecdote : c’était pas la 1ere fois mais dans les débuts, je m’étais égratignée toute l’épaule, et je m’étais dit non mais je ne vais pas enlever mon t-shirt, et la personne la personne, voilà, m’a dit mais non en fait, il faut justement se mettre à l’aise et ne pas avoir honte de ce qu’on a et en fait c était simplement une égratignure, on se dit qu’il va se focaliser la dessus alors que pas du tout en fait, des fois on se focalise sur des petits trucs qui nous paraissent des montagnes alors qu’en fait…
 
SALOMÉ : …on va se concentrer sur autre chose
 
EMILIE : oui je pense pas que qu’il va se concentrer sur le bras
 
ERIC : d’autres personnes qui ont des anecdotes ?
 
Non nous on balance des avis nous,
 
JEREM : en général on reste pas habillé
 
EMILIE : t’as l’habitude dans les séries de voir des déshabillés un peu sensuel machin, et ça se passe pas forcément comme ça la 1er fois, des fois
Et toi ? toi tu fais le malin mais
 
JEREM : alors moi je suis très timide, si on me déshabille pas, suis très timide, c est à dire que si on m’arrache pas mes vêtements je les enlève pas, pas, moi il faut m’arracher les vêtements sinon non
 
ERIC : ah carrément,
 
JEREM : ah oui oui hop !! donc voilà
ERIC : très bien très bien, on accepte, on accepte
Alors y’a AZIATOMIK qui dit que ça dépend de l’endroit, développe, dis nous un peu plus
 
ASIATOMIK : logiquement t’es pas censé le faire le faire dans voilà, uniquement dans un lit, donc ça dépend après du lieu, si c est un lieu plus ou moins public, bah forcément voilà je pense pas que tu vas te mettre à l’aise, comme tu disais
 
EMILIE : la 1ere fois c est rarement sur une place si tu veux
 
AZIATOMIK : on sait jamais
 
EMILIE : je vais te laisser lire la question DYLAN par ce que je pense que c ‘est un grand flippe ça quand ça arrive
 
ERIC : alors y’a DYLAN dans le 27 qui nous dit « et si la capote craque, qu’est-ce qu’on fait » ?
 
JEREM: alors ça c’est très important et beaucoup de gens ne le savent pas, que quand il y a une rupture de préservatif, il faut aller à l’hôpital et il y a justement un test d’urgence et un traitement d’urgence pour la trithérapie justement, qui est préventif, c est vrai que plein de gens ont des rapports avec des gens à risque et se disent on verra je ferais le test le mois prochain, et en fait non, on peut aller à l’hôpital, prendre ces médicaments et à 99,9% eh bien ne pas contracter de maladie et c est un traitement que peu de gens connaissent alors et auqel personne n’a recours
 
 
EMILIE : professeur TEUB qu’en dites-vous ?
 
Professeur TEUB : alors effectivement il faut se rendre dans les 48 heures ou au plus tard dans les services des urgences de l’hôpital le plus proche, vous pouvez appeler SIDA info service pour vous faire aider, et c est le médecin qui évaluera les risques pris et l’intérêt de prendre ce traitement post exposition
 
ERIC : bravo, merci beaucoup
 
JEREM: j’ai déjà eu quelqu’un qui ne savait pas qu’on pouvait éradiquer le virus en allant prendre dans les 4 heures à 48 heures, c est très important, ça sert à rien d’attendre et d’aller faire un test un mois plus tard, il faut prendre le traitement
 
ERIC : merci JEREMSTAR si vous avez des questions, n’hésitez pas tweeter,
 
EMILIE : est ce qu’on peut s’arrêter sur ce mot ?
 
ERIC : oui j’ai du mal avec ce mot, tweeter, avec un hashtag, vraiment, il y a un seul site que vous pourrez utilisez tout l’été, voilà www.onsexprime.fr dés que vous avez la moindre question, on prend le minitel
 
EMILIE : d’ailleurs c est sur ce site que vous allez poser toutes vos questions mais GLORIA est ce que tu peux regarder si le public a des questions pour nous
 
Ah une question là bas, le jeune marin,
 
GLORIA : alors euh, excusez-moi, je vais faire la yamakasi
 
ERIC : c est comment ton prénom ?
 
Antonin,
 
ERIC : et tu as quel âge ?
 
17 ans,
 
ERIC : et tu habites ou ?
 
En Espagne
 
EMILIE : t’es venu exprès ?
 
ERIC : habla un pochito espanol ?
 
SI habla espagnol !
 
ERIC : alors pose nous ta question :
 
 
Ce que je voulais savoir c est : comment on sait si ça c’est bien passé après le rapport ?
 
EMILIE : J’adore il y’a un petit la bas qui dit « bah tu le sens »
 
ERIC : ah ouai, il faut le filmer lui, il est magique
Alors très bonne question jeune homme
 
SALOMÉ : c’est une question qu’on peut se poser, si une fille a pas saigné, il y a plein d’idées reçues et si personne a répondu à ça tu peux te poser des questions encore
 
JEREM : A mon avis quand ça s’est bien passé, c’est qu’on se sent tout simplement bien, qu’on a pas eu honte, on pas été timide et qu’on a été jusqu’au bout
 
EMILIE : moi j’ai une question qui arrive tout de suite : « moi j’ai peur pour la 1ère fois, est ce que c ‘est grave d’avoir peur ? »est ce que vous avez flippé vous aussi ?
 
SALOME : nan c est normal
 
TONIO : moi personnellement j’ai flippé, je me suis dit, en fait, à force d’avoir vu tellement de films,
 
 
ERIC : quel type de film
 
TONIO : on parle français je parle des films pornographiques, comme tous les jeunes d’aujourd’hui, après avoir vu ces films là, je me suis dit qu’il fallait que j’assure comme eux, et j’avais peur de pas assurer comme eux et finalement ça s est vraiment bien passé
 
ERIC : exactement, les jeunes, vous qui nous regarder ; les films porno et tout, c’est pas la réalité, c est comme la télé et internet
 
EMILIE : c’est comme Superman, ça n’existe pas,
 
AZIATOMIK : après il y a une autre angoisse, c est de se dire que la personne avec qui on le fait l’a déjà justement fait, puisque c est notre 1ère fois en tant que mec, justement on a peur qu’elle pense qu’on est un mauvais coup etc.. vu qu’elle a beaucoup plus d’expérience,
 
EMILIE : et inversement
 
AZIATOMIK : oui et inversement bien entendu, comme dit il faut pas se prendre la tête avec ça, quand faut y aller, faut y aller,
 
ERIC : quand faut y aller, faut y aller, peut être que professeur TEUB vous avez quelque chose à rajouter sur cette question
 
Professeur TEUB : oui sur la 1ere fois c est très simple : quand l’envie sera plus forte que a peur ce sera bon
 
PLATEAU : oooohhhh
 
ERIC : c’est mignon, la classe
 
EMILIE : moi justement j’ai une petite question pour toi JEREM de LENA qui demandait : la 1ere fois que tu as eu un rapport avec un homme, est ce que tu t ‘en souviens, dans quel état tu étais…tu avais peur aussi ?
 
JEREM : déjà il faut savoir que j’ai toujours peur à l’heure d’aujourd’hui, je suis quelqu’un de voilà, à chaque acte, je suis quelqu’un de très timide, je suis tout le temps très gêné et très pudique, et donc à l’époque forcément, je l’avais jamais fait, et dieu merci j’étais tombé sur quelqu'un de très entreprenant, c’est important d’être avec quelqu’un qui rassure et d’être en confiance, ça c est la 1ere chose, donc j’ai fait l’étoile de mer,
 
EMILIE : et alors est ce que ça s est bien passé l’étoile de mer ?
 
JEREM : bah écoute oui ! l’étoile de mer a regagné l’eau , donc voilà
 
EMILIE : la baignoire, finalement on y a revient toujours
 
 
ERIC : allez, après cette 1ere série de questions, vous avez été et vous êtes très nombreux à réagir sur les réseaux sociaux, apparemment le téléphone de GLORIA qui sonne ! normal….
 
EMILIE : t’as qu’a répondre GLORIA
 
ERIC : On est en pleine émission, on est en direct il est 18h18, ton téléphone sone
 
ERIC : on va maintenant tout de suite passer aux clichés sur la sexualité, par ce que c’est vrai qu’il y a beaucoup beaucoup de clichés, alors il y a un jeune homme qui lève la main, monsieur
 
Question du public : Est ce que JEREM est en contact avec son 1er amour ?
 
EMILIE : alors juste très vite fait, est ce que tu es en contact avec ton 1er amour ?
 
JEREM : absolument pas, moi quand c’est fini c’est la guerre, donc voilà,
 
EMILIE : on continue avec les clichés, moi j’ai un cliché sur les blacks, je sais pas si c’est vrai mais moi on m’a dit qu’il y en avait dans le slibart, oui c’est vrai,
 
ERIC : alors ça pour le coup c’est pas un cliché , après moi j’ai entendu dire que TONIO…
 
TONIO : ohhhhh
 
EMILIE : non pas tout de suite on vérifiera à la fin !
 
ERIC : après voilà, TONIO tu confirmes ? cliché ou pas cliché ?
 
TONIO : nan mais pffff…..faut qu’on arrête, c’est pas parce qu’on a une certaine couleur de peau qu’on a une…mais j’avoue que !
 
EMILIE : mais pas exemple vrai cliché , moi j’avais toujours entendu dire, SALOMÉ en parlait tout à l’heure, tu vas saigner tu vas saigner, on entend dire tu vas saigner, j’avais l’angoisse de tacher les draps, c’était une angoisse réelle, et ce cliché là il perdure, SALOMÉ, tu avais entendu la même chose du coup ?
 
SALOMÉ : Oui, et puis au final nan, toutes les filles, toutes les femmes sont différentes donc,
 
EMILIE : professeur TEUB vous confirmez, toutes les femmes sont différentes et pas obligées de saigner, et quand on saigne c est pas un torrent de sang non plus
 
ERIC : ah d’accord, c est pas la mare, c est pas une rivière
 
SALOMÉ : c’est pas un poignard non plus,
 
ERIC : ouai c’est vrai, c’est quoi le sous entendu de poignard, tu veux dire quoi ?
 
AZIATOMIK : un bon pieu
 
ERIC : un bon pieu
 
EMILIE : voilà donc le sang, les poignards, dracula, tout ça, on arrête tout de suite, il y a avait d’autres clichés, alors TONIO toi tu pensais qu’il fallait être du feu de Dieu, c est ce que tu disais tout à l’heure, ça faisait partie des idées sur l’amour
 
TONIO : ou c est ça, je me disais, c est la 1ere fois, montre tout, montre que t’es un dieu grec, alors non pas du tout, la 1ere fois on pense ça mais déjà quand t es tout nu face à une fille, t’es un peu gêné, donc soit t’as un petit zizi et elle rigole
 
EMILIE : bah on vient d’apprendre clairement qu’il se mettait tout nu devant son miroir
 
TONIO : exactement
 
ERIC : on fait des trucs bizarre le soir, et ici il y a d’autres personnes qui ont des idées reçues ? sur tout ça sur les clichés ?
 
AZIATOMIK : je pensais que les femmes pouvaient tomber enceinte par la sodomie , en 6ème
 
ERIC : en 6ème ?
 
EMILIE : en 6ème tu pensais à ça ?
 
AZIATOMIK : bah bien sur
 
EMILIE : bah c’est complètement normal
 
AZIATOMIK : nan mais après on est une génération qui est concerné par la sexualité assez vite, plus on avance, plus j’ai l’impression qu’on avance
 
EMILIE : alors la meilleure idée reçue, il faut qu’on en parle, c’est l’histoire du double décimètre
 
JEREM : nan règle
 
EMILIE : bah oui c’est pareil
 
JEREM: alors donc c est un peu compliqué, j’étais dans une chambre d’hôtel avec un couple d’amis qui étaient plus âgé que moi et j’ai entendu « clap clap » enfin bref, j’entendais des bruits bizarre, donc je me suis demandé ce que c’était
 
 
EMILIE : t’avais quel âge ?
 
JEREM : bah je sais pas, 13-14, or il se trouve que ce bruit c’était des corps qui claquent, et dans ma tête j’étais persuadé que le jeune homme tapait les fesses de sa partenaire avec un double décimètre, donc moi après je sentais mes règles , pour savoir si ça sentait le sexe, et en fait j’ai compris après que c’était les testicules qui faisaient ce bruit,
Donc après je vérifiais mes double décimètres pour voir si ça sentait le sexe
Mais mes règles sentaient le plastique,
 
EMILIE : normal comme celle de tout le monde finalement
 
ERIC : ce jeune homme a une question, c’est comment ton prénom ? comment tu t’appelles ?
 
D’abord j’adore ton t-shirt, on dirait un rideau de douche, ça va, ça va on rigole,
 
EMILIE : c’est vrai que vous êtes assortis avec la jeune fille devant, il y a un délire
 
ERIC : en haut on a la collection hiver, et là on a l’automne, il y a un truc ;
 
question public : comment on gère le stress et l’excitation ?
 
ERIC : comment on gère le stress et l’excitation ?
 
JOHANN 15 ans et demi : comment on gère le stress et l’excitation
 
EMILIE : t’aimerait une réponse de qui par exemple, tout le monde, allons-y, Léah, est ce que t’as un petit conseil à donner ?
Comment on gère son stress pour la 1ere fois ?
 
LEA : moi j’ai toujours dit : il faut les 3 oui, le oui avec la tête, le oui avec le cœur, le oui avec le corps,
 
ERIC et EMILIE : oh c’est beau ce que tu dis,
 
EMILIE : mais t’es bien trop mignonne,
 
LEA : on a été à la même école avec JEREM, on a bien fait nos devoirs, non mais dans ces cas là, c est que tu te sens prêt ou prête, bah ça devient de l’excitation justement, je pense,
 
SALOMÉ, je pense qu’il faut en parler avec le partenaire si on se sent stressé, sinon on va se sentir frustré et ça va mal se passer, faut que l’autre puisse rassurer et que ça se passe bien
 
ERIC : on vient de recevoir une question sur les réseaux on sexprime, « et si la capote craque que se passe-t-il ? que faire ? est ce que ça vous ait déjà arrivé déjà ? AZIATOMIK est ce que ça t’es déjà arrivé que la capote craque en pleine action ?
 
AZIATOMIK : alors déjà absolument pas mais par contre ça m’est déjà arrivé à comment dire, à ce qu’elle s’enlève, enfin il faut s’assurer à ce qu’il n’y ait pas eu de débordement et en remettre une, et si elle craque, bah comme l’avait dit euh JEREM STAR directement aller, checker un hôpital etc…
 
 non mais il peut s’enlever, il faut s’assurer qu’il n’y a pas eu de débordement, et en remettre une 2ème,
 
EMILIE : tout à l’heure on a parlé de prévention des IST, les infections sexuellement transmissible,
est ce que l’histoire de la 2ème capote c’est ce que faut faire professeur TEUB ?
 
Professeur TEUB : alors c est l’une après l’autre hein, l’une sur l’autre jamais, oui et si ça craque il faut se faire dépister , et pour les filles, contraception d’urgence au plus vite si une contraception n’a pas été prévue dés le départ
 
LEA : et c est gratuit et quand on est mineur, dans les pharmacies, ils demandent rien du tout, pas de carte d’identité, pas de carte vitale, rien du tout, vous pouvez y aller et juste dire voilà je voudrais une contraception , d’urgence et il vous la donne sans discuter . et dans n’importe quelle pharmacie, vous dites que vous voulez une contraception d’urgence et on vous la donnera
 
 
EMILIE : est ce que vous pouvez confirmer ça les filles, qu’il faut pas être mal à l’aise et que c’est une chose gênante, comme acheter des capotes
 
SALOMÉ : vaut mieux pas être mal à l’aise à demander une contraception d’urgence, par ce que ça va être vraiment très mal à l’aise de devoir aller avorter
 
EMILIE : il faut être à l’aise avec ces sujets là, c est gratuit, et euh, c est normal
 
 
ERIC : GLORIA apparemment on a une question du public, la demoiselle là haut, tu t’appelles comment ? LEA, d’accord, t’habites ou ?
 
LEA du public : Toulouse,
 
ERIC : et tu viens spécialement pour l’émission ? oh la classe, ça s’applaudit ça, Toulouse - Matabio, Toulouse – Matabio deux minutes d’arrêt, les cannelés de Toulouse, le cassoulet de Toulouse,
 
C’est bordeaux, c’est pas grave
 
EMILIE : la choucroute de Toulouse !
 
ERIC professeur TEUB vous me confirmez que les cannelés sont de bordeaux
 
Professeur TEUB : oui je confirme ça n’est pas de Toulouse mais de Bordeaux
 
ERIC : voilà merci, quelle est ta question ?
 
C est une question que beaucoup de jeunes se posent c est comment savoir elle a craqué tout simplement ?
 
Quelqu’un dans le public : bah y’a un trou
 
EMILIE : mais qui est ce petit génie ?
 
ERIC : qu’on le ramène, sous vos applaudissements, viens viens, j’adore,
Ce jeune homme je l’adore, il répond toutes les questions, tu sais quoi à la base on devait être 6 et bah on va être 7, tu sais quoi tu vas t’installer là, c’est bien, tu disais
 
Le jeune homme : il y a un trou,
 
ERIC : tu as quel âge ?
 
j’ai 15 ans,
 
ERIC : tu vas retourner t’asseoir, merci jeune homme, il les fait pas du tout
 
EMILIE : tiens GLORIA, tant qu’on y est, toi aussi tu avais un cliché , une petit idée reçue sur cette 1ere fois ?
 
GLORIA : en fait je croyais que le garçon il fallait qu’il plante la graine
 
ERIC : oh c’est mignon
 
ERIC : on va peut être revenir sur la question de LEA, si monsieur professeur TEUB pouvait
 
EMILIE : monsieur Professeur TEUB
 
ERIC : Si il pouvait nous apporter quelques éléments sur cette question ça nous arrangerait, à moins que LEA pour toi,
 
EMILIE : je pense que « y’a un trou » c’était pas la réponse que t’attendait, donc oui professeur TEUB aidez-nous
 
 
Professeur TEUB : vous le constaterez parce qu’il y a aura du liquide quelque part ou que la capote sera déchirée, ce sera un constat visuel à faire, il y a pas typiquement de réponse à ça
 
 
LEA : quand on l’enlève
 
Professeur TEUB : voilà, ça se sent, quand on l’enlève et quelle craque, on le sent
 
ERIC : alors euh merci beaucoup monsieur TEUB
 
EMILIE : professeur
 
ERIC : professeur, professeur, on reçoit pleins de questions :
Clémentine qui dit : comment se sentir prêt pour la 1ère fois ? comment on sait qu’on est prêt ?
 
EMILIE : comment t’as su que t’étais prêt ?
 
JEREM : moi j’étais pas prêt,
 
 
EMILIE ; et tu y es allé quand même ?
 
JEREM : oui mais bon voilà, je pense qu’il n’y a pas de jour particulier pour être prêt, je pense que c’est la personne qui fera qu’on se sent prêt, si on se sent pas prêt on le fait pas
 
ERIC : et tu l’as fait à quel âge ?
 
JEREM : 18 ans, après avoir soufflé 18 bougies et hop là, le jour de mon anniversaire en plus, c’était le cadeau
 
EMILIE : je continue avec une question de KENZU qui dit : est ce qu’on peut attraper des IST la première fois ? IST : infection sexuellement transmissible, on en parlait, il est très important d’en parler et prévention, à votre avis est ce qu’on peut attraper quelque chose la 1ere fois ?
 
TONIO : y’a pas d’immunisation par ce que c est la 1ere fois…
 
AZIATOMIK : exactement
 
EMILIE : ça c est un vrai cliché , tout le monde croit qu’on risque rien par ce que c’est la 1ere fois, professeur TEUB :
 
 
Professeur TEUB : malheureusement oui les risques existent d’attraper des IST même la 1ere fois, donc on se protège même la 1ere fois, et risque de grossesse également
 
ERIC : mot d’ordre : se protéger, et ne soyez pas timide, n’hésitez pas à aller au supermarché, bon moi je sais que à l’époque j’allais au supermarché, j’avais super honte d’aller au supermarché, donc vraiment n’hésitez pas à aller en acheter, et si vous n’avez pas d’argent, ils en distribuent,
 
 EMILIE : et n’hésitez pas, ça marche avec tout la protection : XXL, gout fraise, les préservatifs striés, tout est bon
 
ERIC : exactement tout est bon
 
AZIATOMIK: c’est un apprentissage, si il y a des personnes qui préfèrent mettre des préservatifs, se protéger c est aussi vérifier,
 
EMILIE : c’est toutes les étapes, dépistage , et se protéger à chaque fois
 
ERIC : alors il y a plusieurs types de préservatifs : il y a le préservatif masculin , il y aussi le préservatif féminin , moins connu
 
 
AZIATOMIK : particulier
 
ERIC : t’as l’air de connaître, voilà, n’hésitez pas à vous protéger et
 
 
pour ceux qui nous suivent en live stream, n’hésitez pas là, pour ce qui nous suivent, au bord de la mer, dans votre chambre, n ‘hésitez pas si vous avez la moindre question, un seul site : www.onsexprime et le hashtag twitter facebook, d’ailleurs
 
EMILIE : on nous demande comment on la met cette fameuse capote par ce qu’on arrête pas d’en parler , je pense que c est le moment de s’y coller :
 
Alors qui ?
 
J’ai une petite idée !
 
ERIC : ce serait pas au tour de toi, un deux toi !
 
JEREM : pourquoi ça me tombe toujours dessus ce genre de truc ?
 
EMILIE : par ce que tu as un peu trop fait le malin depuis le début
 
 
JEREM : pas contre je tiens à préciser que j’espère ne pas la déchirer, j’ai quand même des griffes, des griffes de la nuit, mais alors je la mets sur qui sur quoi ?
 
EMILIE : oh oh, sur qui sur personne ! on va nous amener des petits accessoires
 
ERIC : On va te donner un banane pour représenter au mieux la chose
EMILIE : Servez-vous jeune homme
 
ERIC : c’est des bananes qui viennent de Martinique que j’ai été moi-même récupérer ce matin
 
JEREM : ça se voit, ça se voit,
 
EMILIE ; je vous donne tout, et on vous laisse vous débrouiller pour voir si vous êtes bien informé quand même,
 
ERIC : c’est très simple, on va faire un décompte pour voir combien de temps, il ya aura un synthé ou il y a aura le temps, d’ailleurs je vais chronométrer, on va voir combien de temps tu mets pour mettre un préservatif
 
Professeur TEUB : et sil y a une erreur on recommence,
 
JEREM : alors je décalotte ou pas ?
 
EMILIE : non on va rester comme ça
 
ERIC : Attention les amis du public vous êtes prêts ? on va faire un décompte, 5 ?4 ?3 ?2 ?1 ?0 ?
 
JEREM : alors hope c est parti, alors déjà euh
 
EMILIE : traite le avec amour !
 
JEREM : Alors moi je lubrifie en général, pour pas que justement le latex se déchire, et glisse mieux sur le tronc et la base
 
EMILIE : ça c’est du wasabi tu t’es gourée
 
JEREM : mais non oh, ensuite j’ouvre le préservatif sur le coté en faisant attention avec mes ongles, de ne pas déchirer
 
AZIATOMIK : il y a pas de lubrifiant dans chaque ?
 
JEREM : si c est un peu lubrifié mais je préfère en mettre plus, ensuite je place sur la base, je pince le bout et je déroule avec les doigts, bon normalement quelqu’un me la tient, on pince le bout sans la percer, attention si on est une fille avec des ongles on met des gants, et voilà et emballé c est pesé !
 
ERIC : 50 secondes, professeur TEUB est ce que vous confirmez cette procédure ?
 
Professeur TEUB : je confirme donc très important tu n’ouvres pas avec les dents ou des ciseaux, tu lubrifies avec un gel à base d’eau ou de silicone et quand tu as fini tu jettes chaque préservatif à la poubelle et surtout tu n’oublies pas de prendre du plaisir
 
 
ERIC : est ce que vous trouvez pas qu’il y en a une qui fait la maline depuis tout à l’heure ? EMILIE
EMILIE : non non je ne sais pas faire ça, je suis comme GLORIA je crois à la petite graine
 
ERIC : allez EMILIE fais le là, allez EMILIE
 
EMILIE ; je ne sais pas faire ça, j’ai été gâtée par la nature, est ce qu’on peut me mettre un petit Barry White par ce que d’habitude je fais ça dans une ambiance sensuelle,
 
ERIC : alors EMILIE est ce que tu veux un préservatif ?
 
EMILIE : non, j’en ai toujours sur moi,
 
PROFESSEUR TEUB : c est très bien
 
EMILIE : ah oui, professeur TEUB, pourquoi il y en a plein ?
 
ERIC : c est du gel
 
EMILIE : moi je vais pas en mettre,
 
ERIC : attends je vais chronométrer,
 
EMILIE : nan mais est ce que c est le timing le plus important dans ces histoires ?
 
ERIC : j’avoue j’avoue, c ‘est la sensualité, rrrrr
 
EMILIE ; sensualité style
 
ERIC : rrrrrr
 
EMILIE : alors moi j’ai déjà du mal, on m’appelle Micheline délicatesse donc j’ai déjà du mal à ouvrir l’emballage
 
ERIC : très bien
 
EMILIE : tenez le moi peut être ?! tu es beaucoup trop près de moi jeune homme, je tremble donc,
 
ERIC : allezzzz
 
EMILIE : je le fais très sensuel, t’es hyper fort, c’est hyper dur, je fais durer le plaisir professeur TEUB,
 
 
ERIC : allez allez allez
 
EMILIE : fini
 
ERIC: vous pouvez applaudir bravo ! la classe
 
EMILIE : c’est mignonne
 
ERIC : et voilà tu pourras repartir avec cette banane !
 
EMILIE :
 
ERIC : vous confirmez que la procédure d’EMILIE était plus sensuelle, attention avec les ongles, mais je pense que là c’était parfait quand même
 
EMILIE : alors questions de Valentine, on reste dans la banane :
 
VALENTINE : est ce que je suis obligée de faire une fellation à mon copain ?
 
JEREM : bah oui !
 
EMILIE : mais oh ! ça suffit, alors les filles : est ce qu’on est obligé ?
 
SALOMÉ : Non on est obligée de rien, si elle est forcée à quelque chose, quelque chose qu’elle veut pas faire, elle sera pas à l’aise et du coup ça se passera pas bien, ce qui compte c’est le feeling
 
EMILIE : et vous les mecs comment vous le vivez ça, est ce que vous essayez de guider filles ? vous leur dites clairement ce que vous voulez, allez-y TONIO il est à l’aise, il est parti
 
TONIO : non comme ont dit les filles, si elles veulent pas, elles veulent pas, mais j’avoue que c’est pas mal
 
AZIATOMIK : ça va dans les deux sens, je veux dire que la fille fasse une fellation ou le mec un cuni, je veux dire dans les deux cas, y’en a qui on envie et y’en a qui on pas envie
 
EMILIE : d’ailleurs c est pas parce que t’as reçu quelque chose, une petite gâterie que t’es obligé de la faire en retour, c est ce que disait les filles, il faut à chaque fois être consentante et à chaque fois vouloir quelque chose
 
 
ERIC : d’ailleurs en parlant de cuni, on a une question qui dit : j aimerais faire un cuni à ma copine mais malheureusement c’est une femme fontaine,
 
JEREM : bah il met un kway
 
EMILIE : ohhhh, déjà j’ai envie de dire c’est plutôt flatteur, AZIATOMIK qu’est ce que tu lui dirais ?
 
AZIATOMIK : je lui dirais que si t’as soif c’est cool, je lui dirais euh..sinon après comme dit euh
 
ERIC : alors y’en a un qui.. c’est magnifique
 
EMILIE : il y en a un qui essaie de s’échapper, il y en a un qui demande si ça fait du bruit, on va zapper cette question jeune homme et on a envie de te dire qu’on est désolé, nan professeur TEUB est ce que vous avez un conseil pour le jeune homme qui est un petit peu géné
 
Professeur TEUB: oui oui oui, il y a des risques d’attraper risque d’IST, fellation , cunnilingus , donc on se protège en faisant une fellation , et pour un cuni, un préservatif coupé en deux, le kway ça fonctionnera beaucoup moins bien,
 
EMILIE : est ce que vous pouvez expliquer l’histoire du préservatif coupé en deux
 
LEA : bah tu ouvres le préservatif et tu le mets dessus
 
EMILIE : dans ce cas c’est un film plastique
 
Professeur TEUB : on coupe un préservatif en deux dans le sens de la longueur et on le met entre sa langue et le sexe, ça devient compliqué, mais les IST c est encore plus compliqué
 
EMILIE : alors on va continuer avec Sacha qui nous dit : « quelle position est meilleure pour la 1ere fois ? »
Ça c’est une bonne question
Tiens, alors lui il est … !
 
ERIC : Priorité au public
 
GLORIA :j’ai entendu dire qu’il avait dit 6-9
 
EMILIE : TONIO il avait peut être une réponse, il avait l’air motivé
 
TONIO : ben non non, eh bien, y’a aucune position, oui les gouts et les couleurs, comme dit AZIATOMIK ne se discutent pas, non y a aucune position à avoir
 
AZIATOMIK : Il y a toujours des positions un peu plus excitantes pour l’un comme pour l’autre, après c est une question de préférence, même pour une 1ère fois
 
SALOME : il faut commencer simplement, d’abord être à l’aise, et apprendre à connaître l’un l’autre avant de s’amuser à faire des trucs de ouf
 
EMILIE : c est intéressant parce que les garçons comme tu le disais tout à l’heure avec les films porno, ont une idée de performance, et en effet de faire un espèce de Kâma-Sûtra pour impressionner la meufe, alors que les meufes elles ont juste envie d’être tranquille qu’on prenne soin d’elles et que ça soit doux
 
SALOME : ouai apprendre à connaître l’autre pour maitriser et pas chercher à faire un truc de …
 
EMILIE : la position de l’éléphant asiatique !
 
LEA : je crois que ça n’existe pas
 
AZIATOMIK : l’éléphant asiatique,
 
LEA : il vaut mieux faire des positions ou tu partages, ou tu te voies, on voit l’autre,
 
JEREM : de toutes façons c’est naturel, en fonction du lieu, on essaie, on aime pas on change, on se rassoit, on se relève
 
EMILIE : c’est ce qui faut dire, on essaie
 
ou Il vaut mieux se voir, se voir, être à l’aise, plus intime
 
EMILIE : alors on a une question du public :
Zach demande si « la taille du pénis est elle proportionnelle à la taille ? » si on est grand on a un grand sexe
 
EMILIE : je pense que la réponse est non donc, je t’ai vu te changer, je pense que fais pas le malin, oh je plaisante, TONIO qu’est ce que tu répondrais à ça du coup si c’est une vrai question ?
 
TONIO : bah si c’est une vrai question, je suis grand, il est pas mal non plus aussi, après j’ai jamais vu le sexe d’un autre homme, mais je pense pas que pas rapport à la taille que tu fais
 
AZIATOMIK : il y a plein de trucs qui tournent sur internet par rapport à la taille des doigts, aux courbes aux trucs mais après je pense pas que
 
EMILIE : Professeur TEUB est ce que ça c’est possible ? que ce soit proportionnel la taille du pénis avec la taille de quelqu’un ?
 
Professeur TEUB : euh il n’y a pas de norme pas de science la dessus, la taille de toute façon ça compte pas, ça doit pas compter, ça ne doit pas être une performance, et de toute façon ça s’adapte en face à la taille du sexe,
 
ERIC : on sait maintenant que professeur TEUB a un petit zizi, non je plaisante professeur mais comme vous le dites, grosso modo on s’en fout
 
Professeur TEUB : les tailles, diverses tailles, elles existent, y’a diverses formes chez les filles et chez les garçons, et il y a des formes de sexes de filles qui sont faits pour s’adapter au sexe des garçons
 
EMILIE : toute est une question de puzzle
 
Professeur TEUB : voilà, c’est une question de puzzle
 
ERIC : AZIATOMIK
 
AZIATOMIK : des fois non aussi, enfin je veux dire que ça se peut que l’homme se vante d’avoir un long bras d’enfant de je ne sais combien de centimètre, par exemple 25 à 30 cm, ce qui est relativement rare
 
EMILIE : très relativement oui,
 
AZIATOMIK : hein mon cher TONIO, et qui du coup justement, la fille comme l’a dit Profeseur TEUB a un vagin moins élastique et qui du coup va ressentir des douleurs au bout de quelque centimètres
 
EMILIE : Professeur TEUB , des fois ça s’accorde pas
 
Professeur TEUB : mais la nature est faite de telle manière que beaucoup de pénis peuvent rentrer dans beaucoup de vagin , et pas que dans des vagins effectivement, mais l’élasticité est toujours là
 
ERIC : alors merci beaucoup Professeur TEUB, on a une autre question : » c’est quoi pour vous la 1ère fois parfaite ? C’est quoi la 1ere fois parfaite ?
On va commencer par LEA :
 
LEA : amour, complicité, confiance,
 
EMILIE : LEA c’est quand même la mignonnerie incarnée
 
Toujours en 3, Mais pour ma 1ere fois on était que deux
 
SALOMÉ : je pense que c est ça, il faut être bien avec la personne, à l’aise, faut s’aimer quand même, faut pas donner ça à n’importe qui, par ce qu’il y a qu’une seule 1ere fois
ERIC : là je suis pas d’accord avec toi, pour moi il y a plusieurs 1ères fois
 
EMILIE : oui il y a des 1eres fois pour tout, il y a une question de JUSTINE qui arrive et dit « mon mec me met la pression, qu’est ce que je dois faire ? »
 
EMILIE : est ce qu’elle doit dire oui ?
 
LEA : moi je suis pas d’accord
 
SALOMÉ : non, elle devrait se poser des questions par rapport à lui par ce que s’il est, s’il est vraiment bien avec elle il devrait pas lui mettre, la pression, pourquoi il est avec elle ?
 
LEA : il devrait vouloir son bonheur avant
 
EMILIE : vous les garçons je me retourne vers vous, toi AZIATOMIK la 1ere fois est ce que tu as eu besoin de mettre la pression ?
 
AZIATOMIK : bah moi ça peut paraître drôle mais c’était l’inverse,
 
EMILIE : bah dis donc sexe symbole
 
AZIATOMIK : donc c est moi qui repoussais, elle me mettait la pression, je repoussais, c est moi qui lui mentais, à luire faire croire que je l’avais déjà fait auparavant, alors que pas du tout, quand t ‘es au collège tu peux pas dire que t’es puceau, les gens vont te montrer du doigt, donc je faisais semblant de l’avoir déjà fait, et du coup à chaque fois, je procrastinais l’acte, en trouvant des excuses, je disais que je voulais prendre mon temps, bien connaître la personne, alors qu’en fait non, j’étais un gros puceau, du coup j’ai pris mon temps, j’ai l’ai fait attendre au moins 2-3 semaines, avec la personne qui tous les soirs essayaient de faire l’acte
 
EMILIE : bah elle était coquine dit donc, c’est délicate de le dire pour la 1ere fois, quand on l’a jamais fait, est ce que toi tu en avais parlé avec la personne ? après on revient avec toi TONIO
 
JEREM : oui bah moi la personne le savait, et c est vrai que c est très tressant, donc si la personne en face nous met la pression et n’est pas capable de comprendre ces appréhensions et ces peurs il faut le dire, le faire au bon moment, faut pas se forcer, si on est pas prêt on est pas prêt, on va pas se forcer, on va quand même pas de forcer à manger du caviar si on veut des aubergines
 
EMILIE : ou du caviar à l’aubergine !
 
ERIC : et toi TONIO ?
 
TONIO : moi la 1ere fois vu que je l’ai fait je l’ai fait à 17 ans, je l’ai fait au lycée, fin de lycée, j’avais aussi menti, en lui faisant croire que je l’avais déjà fait alors que nan, et, y’a pas de honte à ne jamais l’avoir fait au collège au lycée ou à 23 and, pas d’âge, si t’es prêt t’es prêt, je trouve pas qu’on devrait forcer une personne à le faire, si elle veut pas elle veut pas, si tu vous forcer la personne écoute, demande à quelqu’un d’autre mais faut pas forcer
 
GLORIA : attendez j’ai une question
 
ERIC : ah ah il y a une question du public, mademoiselle, bonsoir, quelle est ton prénom
 
Sharon,
 
ERIC : quelle âge as tu ?
 
19 ans
 
ERIC : tu viens d’ou ?
 
De Paris
 
ERIC : très bien,
 
SHARON, alors j’aurais juste une petite question : qu’est ce que vous pensez des femmes qui veulent préserver leur virginité avant le mariage, ça peut paraître vieillot certes mais certaines femmes y tiennent, et justement, qu’est ce que vous pensez de la pression que peut mettre la famille, par exemple par ce qu’on peut être dans un cadre familiale religieux qui nos permet pas d’avoir une sexualité des plus libre
 
ERIC : très bonne question, qui se sent à même d’y répondre
 
SALOMÉ : personnellement je respecte beaucoup les femmes, par ce que dans notre société actuelle quand même ça doit être super dur, de réussir à se préserver jusqu’au mariage, par ce que maintenant aussi, les hommes ils vont te demander en mariage comme ça quoi, tu peux être 7 ans avec quelqu’un il va pas forcément te demander en mariage, donc ça peut être très dur, et si déjà au collège au lycée, les gens mettent la pression, ce que ça doit être après
 
Après je pense que ça doit être un choix personnel, c est important que ce soit la femme qui veuille vraiment d’elle même, se préserver, ça a plus de sens sinon c est frustrant après,
Oui il faut que ce soit un choix personnel, par qu’après ça peut mal se passer, ça peut être frustrant pour elle cela a plus de sens que si ça vient de la famille, ça peut être frustrant,
 
LEA : je suis d’accord, il faut que ça reste un choix personnel, chacun est différent, des contextes familiaux et des paramètres qui font que ça doit être notre choix
 
EMILIE : de toutes façons depuis toute l’heure on parle de communication de parler de ses envies, d’être à l’aise, il faut être à l’aise, communiquer ses envies
 
Depuis tout à l’heure, il y a une question que je ne comprends même pas, je vais vous la lire, c est une question de THOMAS qui dit : « j’ai demandé à ma copine de prendre la pilule elle m’a répondu DIU » est ce que vous savez ce que c’est ? alors moi je ne sais pas, est ce que quelqu’un sait ce que c’est ici ?
 
ERIC : quelqu'un dans le public ? ah ah ?
 
LEA du public : je crois que c est le stérilet
 
ERIC : attention professeur TEUB ?
 
professeur TEUB : oui le DIU c est le dispositif intra utérin, on l’appelle aussi stérilet mais attention ça ne rend pas stérile, c’es t un moyen de contraception qui peut être posé de 4 à 10 ans, même avant d’avoir eu des enfants, DIU, stérilet mais encore une fois il ne rend pas stérile
 
AZIATOMIK : du coup il peut être même posé à un si jeune âge ? même quelqu'un qui a 17 ans ?
 
Professeur TEUB : avec l’accord du médecin oui,
 
LEA : ils le font mais ils préviennent quand même que y’a des petites douleurs
 
ERIC : est ce qu’ils préviennent les parents Professeur ?
 
Professeur TEUB : c est à voir avec le médecin
 
EMILIE : alors justement on continue avec la contraception et les parents, c est JADE qui demande : « ou est ce que je peux me procurer la pilule sans en parler à mes parents et dans aller voir mon médecin de famille ? »
 
LEA et SALOMÉ : Au Planning familial
 
EMILIE : Au Planning familial, Professeur TEUB vous confirmez ?
 
Professeur TEUB : je confirme, dans un centre de planification et d’éducation familiale, CPEF
 
LEA : c’est gratuit et anonyme souvent, vous avez accès à des médecins, à des psychologues, qui peuvent vous prescrire d’autres moyens que la pilule , on pense souvent à la pilule mais il y a d’autres moyens de contraception , c’est accessible à tous
 
EMILIE : et tout ça c est très important de le savoir, alors peut être, vous nous regardez, il yca peut être des termes des infos, allez sur le site www.onsexprime.fr , il y aura tout ça, toutes les infos, toutes les questions, par ce que là on va y répondre mais on pourra pas répondre à tout, par ce que vous êtes très nombreux sur le site twitter et facebook, allez voir le site
 
ERIC : alors TONIO :
 
TONIO :il y a en a dans toutes les villes des plannings familiales ?
 
LEA ; oui dans toutes les villes, tu tapes sur internet et tu as les horaires, après il y a aussi les infirmières du lycée, du collège,
 
SALOME : quand c’est au lycée on va te voir y aller, ais le planning familiale …
 
EMILIE : vous y être déjà allé les filles ? vous avez déjà accompagné des copines ?
 
LEA : oui moi j’ai déjà accompagné pas mal de copines,
 
EMILIE : et alors comment ça s’est passé ? t’es reçu en toutes discrétion
 
LEA : après c etait pas pour moi donc j’ai pas eu de contact direct mais j’ai toujours eu des retours hyper positif, elles avaient toujours une appréhension, est ce que c’est pour les « cas soc » c’était ça le mot, nan en fait pas du tout, y’a des personnes de tout âge, des mineurs, des personnes qui sont majeures, qui ont pas forcément un cadre familial qui leur permet d’évoquer ce genre de sujet, et voilà c’est vraiment un endroit fait pour ça, il y a pas de honte à y aller, ils ont tellement tout vu et entendu, quand on y va on a l’impression qu’on va arriver comme le vilain petit canard mais pas du tout, ils en voient tous les jours
 
SALOMÉ : c’est clair c’est pas mauvais
 
EMILIE : Professeur TEUB vous pouvez nous rappeler : « C…
 
Professeur TEUB : CPEF
 
EMILIE : très bien, est ce que vous avez d’autres petites colles ?
 
Professeur TEUB : Oui j’en ai d’autres puisqu’on est dans les abréviations, si je vous dis : IST qu’est ce que ça vous dit ?
 
JEREM : Infection sexuellement transmissible
 
ERIC : bravo
 
ERIC : une autre abréviation ?
 
LEA : MST c’est l’ancienne version, maladie sexuellement transmissible
 
EMILIE : maintenant c est IST professeur TEUB ?
 
Professeur TEUB : oui c’est IST, infection sexuellement transmissible
 
EMILIE : alors y’a John qui dit :
 
ERIC : et ce sera la dernière question de ce live, c’est passé super vite, il est 18h54,
 
« est ce qu’on eut attraper une IST la 1ere fois ? »
 
JEREM : déjà répondu
 
EMILIE : John t’as qu’à suivre, un peu comme moi
 
JEREM : oui la 1ere fois, comme n’importe quelle fois, comme tout le temps
 
EMILIE : donc c’était quoi la solution magique ?
 
JEREM : On se protège !
 
EMILIE : tout ce qu’on retient ce soir ; communication, se sentir bien avec soi-même, la 1ere fois vous flippez c est normal mais il y aura pleins d’autres 1eres fois, il y a des 1eres fois en tout, on découvre de nouvelles émotions, on découvre de nouvelles choses et c est très beau
 
ERIC : alors le plus simple c est de vous écoutez vous, dés que vous êtes prêts, allez-y, mais vraiment ne vous forcez pas, prenez votre temps, d’accord, prenez votre temps, et vraiment si vous avez la moindre question, un seul site d’accord c est www.onsexprime.fr , vous allez sur google, www.onsexprime.fr, si vous êtes en vacances avec votre Smartphone, vraiment,
 
EMILIE : oui parce que le minitel je voulais t’en parler tout à l’heure c est plus possible
 
ERIC : vraiment un seul site, www.onsexprime.fr
 
EMILIE :on a essayé de répondre à toutes vos questions, vous avez été très nombreux sur le hashtag on sexprime, twitter, facebook, continuer sur les réseaux et ça continue cet été,
Est ce que vous pouvez passez tour de rôle en commençant par JEREM ou on te retrouve pour parler de ça et donner tes conseils sexo
 
Jerem : restez connecté, puis qu’au delà de cela il va y avoir pas mal de communication sur nos réseaux sociaux à tous, pour ma part ce sera sur facebook twitter, instagram, snapchat, bref la base, quoi ?!
 
AZIATOMIK : pareil pour moi
 
EMILIE : redonne peut être les noms même si vous avez des millions de followers !
 
AZIATOMIK : @ AZIATOMIK et pareil AZIA collé
 
Gloria : sur twitter GLORIA underscore nbr et snapchat M@GLORIA
 
TONIO : twitter, snap, insta, fb, vine, toniolife
SALOME : salomé je t’aime partout : insta, snapchat, instagram, twitter
LEA : je ne suis pas jolie
EMILIE : c est pas vrai
LEA sauf sur twitter et instagram parce qu’on me l’a piqué !
 
ERIC : allez c est la fin de l’émission, merci au public vraiment, à nos bloggeurs, à tous les techniciens, aux équipes de décors
 
On va faire un after on va regarder sur tous vos messages ! et on sera là tout l’été et surtout sortez couverts !
 
ERIC : restez avec nous !
 
GENERIQUE

Retour à la page précédente