Nelson

NELSON : J'avais 20 ans
 
Je venais d'arriver en France et dans un bar j'ai connu un mec, il était beaucoup plus expérimenté, il avait 25. Je savais que j'aimais bien les garçons mais c'était vraiment la première fois avec pénétration , etc. Donc c'était vraiment la première première fois. C'était un peu drôle et aussi très compliqué, parce qu'on aime bien, mais ça fait mal. Donc on a essayé à trois reprises, et c'était très dur. C'est le plus ridicule qui me soit arrivé parce que j'étais pas prêt à autant souffrir.
 
PROTECTION
On est quand même paranoïaque à cause de toutes les maladies et surtout de la peur du sida. Mais c'est aussi les capotes, donc, y'a pas de pilule pour prendre après, y'a pas de... tu peux rien faire, c'est les capotes et c'est tout.
 
REFLEXION FAITE...
- Ne pas se laisser inquiéter ou ne pas se laisser impulsionner par des amis qui l'ont déjà fait ou qui disent: "ben, c'est le moment." Laisse tomber tout ça. Il faut que tu sois sûr de ce que tu fais. Il faut vraiment le vouloir, et c'est comme ça que tu vas vraiment kiffer, comme disent les jeunes. C'est quand tu as une certaine maturité pour pouvoir avoir justement la jouissance de l'acte. C'est vraiment quand t'as une certaine maturité que tu le fais parce que tu le veux, parce que t'en as envie et tu peux jouir , pas seulement dans le sens matériel, mais dans le sens spirituel, émotionnel, psychologique et même social.
 
MA PREMIERE FOIS
...J'aurai aimé avoir un peu plus de technique ou d'expérience, ce qui était impossible parce que c'était ma première fois...

Retour à la page précédente